Logo
Menu
Header Image

Gang, kidnapping, meurtres, « Notre communaute internationale a detourne le regard », denonce Marlene Daut

Gang, kidnapping, meurtres, « Notre communaute internationale a detourne le regard », denonce Marlene Daut

Ce 7 juillet 2021 reste marque pour forcement au sein des pages de l’histoire d’Haiti. Jovenel Moise, president conteste depuis le 7 fevrier 2021, mais encore au pouvoir, a ete assassine dans sa residence privee. Sa femme, la toute premiere dame Martine Moise, a elle aussi ete touchee, et se fait soigner pour le moment aux Etats-Unis.

Cet evenement choquant defraie la chronique et met a nouveau nos projecteurs sur Haiti, pour les mauvaises raisons. Moise est devenu le troisieme president de l’histoire du pays a etre assassine aussi qu’il est encore au pouvoir. Pour comprendre un tantinet mieux les repercussions qu’un tel evenement pourra avoir, du moins historiquement, Widlore Merancourt a interviewe concernant Ayibopost Marlene Daut.

Elle reste professeure d’etudes sur la diaspora africaine a l’Universite de Virginie et auteure de Tropiques d’Haiti : race et histoire litteraire de la revolution haitienne au monde atlantique, 1789-1865 et le futur, Le premier et dernier roi d’Haiti (Knopf / Pantheon).

Widlore Merancourt : En tant qu’historienne, qu’est-ce qui vous vient a l’esprit quand vous voyez de tels evenements ?

Marlene Daut : J’ai tout de suite pense a la longue serie de presidents haitiens assassines. C’est la toute premiere chose a laquelle j’ai pense. Je ne sais jamais comment le dire autrement. En commencant avec Jean-Jacques Dessalines ou peut-etre que vous pourrez remonter plus loin et aller jusqu’a Toussaint Louverture. Plusieurs d’entre eux ont ete assassines.

Avez-vous l’impression que la situation que nous vivons actuellement en Haiti est un tantinet similaire a d’autres periodes de l’histoire d’une nation ?

Oui, sous Jean-Pierre Boyer, a la fin, quand les individus voulaient qu’il parte. Au debut, il est adore et respecte, puis des factions se sont formees autour de lui. Il va i?tre devenu extremement repressif et s’est transforme en dictateur. Alors les mecs voulaient qu’il parte ; il s’est exile pour eviter d’etre assassine.

Neanmoins, c’est cela me vient a l’esprit, parce que cet evenement succede a une periode en Haiti ou il y a eu des presidences reussies, malgre tous les problemes avec les elections. Ces problemes existaient aussi au debut d’la nation haitienne. Sous Alexandre Petion entre autres, votre probleme de renversement de pouvoir existait bien. Quant a Boyer… lui il est devenu l’Etat.

Et si je mene votre analogie a sa conclusion hi5 logique, c’est effrayant que l’exil de Boyer ait ete suivi via une longue periode de presidents successifs.

Mes coups d’Etat s’enchainaient. Cela y eut une periode d’instabilite extreme pendant de multiples annees.

Qu’est-ce que i§a dit d’Haiti que nous ayons assassine a plusieurs reprises notre propre president ?

C’est une tres excellente question. Mais je ne suis jamais sur d’avoir la reponse. J’en ai deja parle, mais je pense qu’il y a une certaine romantisation une democratie, comme quoi les individus aiment leurs leaders. Mais dans mon esprit, les politiciens semblent etre intrinsequement corrompus. C’est lie au systeme politique tel que nous le pratiquons.

Ils font de l’inquietude. Ce n’est gui?re une justification Afin de un assassinat, jamais, mais je pense que la reponse reside dans ce que les gens paraissent prets a accepter. Il semble qu’il y a de nombreux chefs d’entreprise en Haiti qui ne veulent pas accepter de statu quo. Ils ne vont gui?re penser que quoi que fasse le president, c’est bon, nous pouvons attendre des prochaines elections.

En comparaison, a toutes les Etats-Unis, les individus pourront vraiment detester leurs dirigeants et vouloir leur commencement, mais ils attendent des prochaines elections. Et tel en Haiti, si votre nouvelle equipe arrive, on voit des personnes qui les detestent et qui attendent encore de se debarrasser d’eux aux prochaines elections.

Je pense qu’aux Etats-Unis, les individus ont foi en elections, malgre claque que ca ne se marche pas comme on le voudrait. Nous finissons toujours avec etre decus via celui qui prend le poste, parce qu’il s’fait prendre par le systeme aussi, s’il n’en faisait jamais deja part.

Selon vous, qui est responsable de ce qui se marche en ce moment ?

J’imagine qu’il y a tellement de personnes que votre serait trop de les nommer. J’imagine que J’ai communaute internationale, faute d’un meilleur terme, a decouvert ce qui se passait, nos enlevements, les meurtres. C’etait juste insupportable. Et i§a a detourne le regard ; elle a franchement regarde de l’autre cote.

WM : Pour conclure, je sais que votre boulot d’historienne ne consiste nullement a predire l’avenir, mais ou pensez-vous que nous allons ?

MD : J’espere qu’il n’y aura jamais environ chaos. J’espere qu’il y aura des elections libres et equitables. J’espere que le peuple haitien aura son commentaire a dire dans cela va se passer, dans la suite des evenements et que votre ne va etre jamais une repetition du passe. En meme moment, nous ne voulons pas d’une nouvelle occupation de l’ONU, ni des Etats-Unis. Nous ne voulons rien de bien ce qui. J’aimerais voir le peuple haitien opter pour et cela se passera ensuite. Selon moi, et cela s’est forcement passe, c’est que Quelques individus sont arrives et se sont etablis en dictateurs, ou en empereur comme Soulouque, ainsi, le cycle s’est repete. Et ca c’est un probleme.

Alors peut-etre qu’il faut imaginer une autre facon d’effectuer les choses qui n’implique aucun consolider le i?tre capable de au sein d’ l’epee d’une personne au sommet. Peut-etre qu’il y a une facon d’effectuer les choses ou le i?tre capable de n’est nullement aussi concentre en mains de quelques elites. Et que les mecs partagent vraiment le pouvoir, ainsi, jamais seulement au moment de l’election. Vous devez que votre soit plus que i§a.

Vous etes si eloquente sur la situation. Merci Marlene.

Jameson Francisque, Deborah Douyon et Mike Hala Joly ont participe a J’ai retranscription et Notre mise en contexte de cette entrevue.

Grangetown Primary School

Privacy Policy

We regard your privacy as important and any personal information you give to us will be used in accordance with the Data Protection Act and the General Data Protection Regulations.

We do not store personal information about individuals who visit this site except where they provide contact information via our contact us page and contact forms available on various pages throughout the website.

Any information you provide will only be used for the reasons specified and it will not be shared with any third party without your consent, unless required by law.

Your contact details are kept securely and are only accessed by authorised members of staff as part of the provision of school services. If you do not wish us to keep this contact information please tell us.

This website uses Google Analytics which provides statistical data about the usage of the site. This information is not used to identify individuals, but is collected to provide us with an understanding of the areas of interest on our site and how our site is being used.

If you are connected to the internet you will have an IP Address. This may take the form of a figure, such as 333.333.22.1. The address will be automatically collected and logged as part of the connection of your computer to our web server and may be used to determine the total number of visits to each part of the site. This data is not collected and used for other purposes.

This website contains links to other websites. The School is not responsible for the privacy practices of other sites or organisations and recommends you consult the privacy information on those sites.

This policy will be reviewed and updated versions will be posted on the website.

If you have any questions about the use of your personal information, the Information Commissioner is the independent regulator for both Data Protection and Freedom of Information.